La liste des substances dangereuses recherchées dans les milieux aquatiques est révisée tous les six ans, selon le rythme des cycles de mise en oeuvre de la Directive-Cadre sur l'Eau (DCE). 

À chaque cycle, les programmes de surveillance des bassins doivent être actualisés, incluant la révision de la liste des substances à surveiller.

Pour ce faire, des mesures sont effectuées lors de campagnes exploratoires, pour identifier ou confirmer le niveau de présence des substances dans les milieux aquatiques.

Une première campagne exploratoire a été menée en 2012 sur les eaux douces de surface. Le pilotage était assuré par le MEDDE1, l’INERIS2 et l'ONEMA3. Les investigations ont montré que les plastifiants, médicaments et les pesticides figurent parmi les familles de substances les plus retrouvées dans kes milieux. Cela nous a permis de mieux cibler les substances recherchées sur notre territoire. 

La 2ème campagne, intitulée "Emergents Nationaux 2018" (ENMAT 2018) repose sur la même configuration et a pour objectif de mettre à jour la liste des substances à surveiller. Cette campagne d'acquisition de connaissances donnera lieu à l'analyse de 50 molécules, 35 biocides et 15 surfactants (détergents). 

Pour mener à bien cette campagne, 4 sites d'eaux continentales de surface ont été sélectionnés par l'Office de l'Eau et la DEAL, puis validés par l'INERIS, de manière à garantir une bonne représentativité des pressions urbaines ou agricoles rencontrées sur les différents bassins. Il s’agit de :

  • Canal Laussat (Cayenne)
  • Crique Fouillé
  • Acarouany
  • Aval Saint Laurent

Trois séries de mesures y sont programmées :

  • C1 : début juin à EAU + SEDIMENT + Blancs terrain
  • C2 : Septembre/Octobre à EAU + SEDIMENT
  • C3 : Novembre/Décembre à EAU

image2La première campagne (C1) a eu lieu les 4 et 5 juin dernier. Nous avons effectué des prélèvements sur 4 stations.

Une campagne de mesures est également programmée sur un site d’eau littorale cette année.

image1

La logistique et les dépenses de la campagne EMNAT 2018 (hors réalisation des prélèvements) sont entièrement supportées par l’INERIS dans le cadre d’un contrat d’étude avec l’AFB et le MEDDE. Les opérations de prélèvement sont réalisées en régie par l'Office de l'Eau.

 

1Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie
2Institut national de l'environnement industriel et des risques
3Office national de l'eau et des milieux aquatiques
4Direction de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement
5Agence Française de la Biodiversité